Inscription en 1re année secondaire – présentation virtuelle du DOA

📆 Habituellement, le DOA organise des matinées “portes ouvertes” afin de découvrir le campus.  Au vu de la situation “COVID”, cette année, cela ne sera pas possible.

🔎 Voici donc, une visite virtuelle:
(n’hésitez pas à cliquer sur les … en bas à droite de la présentation et ensuite sur les flèches pour agrandir celle-ci)

Nous vous souhaitons une très heureuse fête de Noël.

Si tu ne penses d’abord qu’à lorgner les vitrines pour savoir ce que tu vas acheter pour tes gosses, alors Noël c’est râpé.

Si tu succombes au désir de tes mômes qui veulent une voiture de police, une mitraillette en plastique et la panoplie complète du para, Noël c’est râpé.

Si tu as déjà acheté le Petit Jésus en sucre et ses parents en chocolat sans oublier un seul de ses bestiaux en caramel de la crèche, Noël c’est râpé.

Si tu commences à dresser la liste des gens à inviter en prenant soin d’exclure les chiants, les emmerdeurs, ceux et celles qui vont troubler la fête tranquille, Noël c’est râpé.

Si tu ne prends pas le temps de méditer durant cet Avent le merveilleux mystère de la nuit de Noël, la pauvreté de l’enfant Jésus, le dénuement absolu des immigrés qui sont ses parents, Noël c’est râpé.

Mais si tu lorgnes déjà le jeune couple de chômeur de ton immeuble qui, sans toi fêterait cette nuit-là dans un peu plus de détresse et de solitude, alors Noël c’est gagné.

Si tu n’attends pas pour dire à l’ancienne qui vit seule, un mois à l’avance qu’elle sera ton invitée pour qu’elle savoure d’avance durant un mois ces quelques heures où elle sera reine alors Noël c’est gagné.

Si tu prends la peine de réfléchir à ce mystère d’amour et de pauvreté qui, au cours des âges, a été défloré, foulé au pied et travesti en fête égoïste, fête de beuverie et de gueuleton alors Noël c’est gagné.

Si tu continues dans l’année qui vient à vivre ce mystère en pensant que le partage c’est pas seulement l’affaire d’une nuit, alors Noël illuminera toute ton année.

Père Guy Gilbert

Nous vous souhaitons une très heureuse fête de Noël.

Joëlle Bertin Christophe Butstraen Xavier Cambron Grégory De Smet
Marc Embise Bruno Hendrickx Benoît Martin

Collège Cardinal Mercier Décembre 2020

L’Education «positive» n’est pas aussi positive qu’on croit

Elle contribue notamment à culpabiliser davantage les parents. Qui, franchement, n’étaient pas en reste sur ce terrain-là.

L’éducation «positive» –qui consisterait à repenser les relations parent-enfant dans une perspective gagnant-gagnant– est partout: elle inonde la presse parentale, des blogs entiers et des milliers de pages de forums lui sont consacrée, les livres qui y font référence se vendent par poussettes entières –J’ai tout essayé, de la psychothérapeute Isabelle Filliozat s’est vendu par exemple à plus de 62.000 exemplaires–les conférenciers qui s’y réfèrent déplacent des foules. Encore confidentielle il y a 10 ans, elle est devenue aujourd’hui à ce point incontournable que le Conseil de l’Europe la considère comme l’approche éducative la plus à même de respecter les Droits de l’Enfant et a entrepris de diffuser une plaquette pour la populariser…

Un article à lire sur Slate.fr

http://www.slate.fr/story/104319/education-positive?utm_medium=Social&utm_source=Facebook#Echobox=1607588248

6B: Notre carte du monde

Tous les matins, nous découvrons une œuvre du jour.  Les sujets sont divers et variés.  Cela peut aller des natures mortes comme cette semaine, à des “villes aquatiques” comme Venise, Bruges,…. la semaine dernière.

Et nous “explorons” ainsi des pays du monde.

Sans obligation, des enfants présentent ces pays à leur manière.
Pas de consigne, pas de délai.  Chacun est libre de le faire ou non.

Nous avons donc ajouté 4 pays sur notre carte du monde et plusieurs pays sont en préparation.

M Arnaud utilise Genially pour nous présenter les œuvres du jour. 
Les enfants qui ont présenté les pays ont donc décidé de les présenter via Genially. (tous les supports sont bons)

Voici le résultat: